Le Réseau Optimisé

Réseau Optimisé / Compétences Favorisées

Un dispositif de mutualisation de la mise en place des immersions en entreprise

GESTION MUTUALISEE DES IMMERSIONS « DECOUVERTE » ET « VALIDATION DES COMPETENCES » POUR LES SALARIES EN INSERTION

Dispositif porté par l’Association La Pose / Pôle Insertion – Valenciennes

Et cofinancé par les Communautés d’Agglomération de Valenciennes Métropole et de la Porte du Hainaut, l’Etat et le Fonds Social Européen.

Objectifs : Favoriser l’utilisation, par les SIAE du territoire, de l’outil « immersion en entreprise » de type Découverte ou Validation des compétences du fait de la mutualisation de la gestion administrative, de la recherche du terrain d’immersion, de la levée des freins et de l’évaluation.

Partenaires opérationnels :

L’association La Pose : animation du « Réseau optimisé – compétences favorisées », réseau local des structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) des Communautés d’Agglomération de Valenciennes Métropole et de la porte du Hainaut et des partenaires institutionnels ; gestion de l’ensemble du processus relatif à la mise en place et à la gestion administrative des périodes d’immersion en entreprise.

Les SIAE du territoire : membres du réseau optimisé et membres des collèges ACI (Atelier et chantiers d’Insertion) de son instance de gouvernance ; elles identifient les besoins des salariés et valident le projet d’immersion en partenariat avec l’association et le salarié lors d’un 1er entretien tripartite ; elles peuvent être mobilisées pour accueillir en immersion des salariés en insertion lorsque le projet d’immersion le justifie.

Les partenaires institutionnels et para-institutionnels (Communautés d’Agglomération, DIRECCTE, Pôle Emploi, Maison De l’Emploi, PLIE, Conseil Général…) : membres du réseau optimisé et de son instance de gouvernance. Ils participent à l’élaboration du cahier des charges du réseau optimisé et offrent des réponses institutionnelles aux besoins repérés sur le territoire à la suite des immersions.

Les acteurs économiques du territoire (secteur marchand et non marchand) : ils accueillent en immersion des salariés en insertion et participent à son suivi (bilan / évaluation).

Les salariés en insertion : membres du collège « personnes qualifiées » de l’instance de gouvernance du réseau optimisé ; ils sont les principaux acteurs de ces immersions. Pour rappel, les immersions ne se réalisent que sur la base du volontariat et en cohérence avec un projet à visée professionnelle pour le salarié qui doit être demandeur ; les immersions ne peuvent servir de faire valoir aux associations employeur. Le réseau optimisé a notamment pour mission d’identifier et de refuser les immersions qui pourraient ne pas être pertinente et expressément souhaitées par les salariés.

Pourquoi cette action ? Les SIAE membres du réseau Passerelle animé par Pôle Emploi ont fait le constat que les immersions en entreprise, outil considéré comme très intéressant, étaient peu employées du fait de la complexité et du temps nécessaire à leur mise en œuvre. Il a donc été décidé de dynamiser le dispositif en confiant sa gestion mutualisée à l’association La Pose. Le projet a démarré en décembre 2009 avec le concours du Pôle Emploi, de la Direccte et des communautés d’agglomération : le réseau a en-effet bénéficié de la liste des partenaires de l’emploi du « réseau passerelle » du service IAE du Pôle Emploi de Denain, de l’ingénierie et du concours financier de ses partenaires.

Mise en œuvre de l’action :

Préparation des immersions :

– Identification des salariés en insertion souhaitant affiner leur projet professionnel ou faire valider des compétences,
– Réalisation du premier entretien tripartite avec le salarié en insertion, son référent et l’association La Pose,
– Définition des objectifs (immersion de type Découverte ou Validation des compétences) accord sur les objectifs, les délais et les conditions de réalisation,
– Remise des documents et informations utiles (CV, coordonnées…),
– Prise de contact avec les entreprises ciblées, prospection et identification du terrain d’immersion (gestion d’un portefeuille de plus de 50 entreprises),
– Définition des dates et conditions de réalisation.

Mise en place de l’immersion :

– Préparation de la convention, de l’avenant au contrat de travail, du CERFA,
– Construction de la grille d’évaluation,
– Levée des freins éventuels en partenariat avec la SIAE employeuse.

Suivi / évaluation de la période d’immersion :

– Intégration en entreprise, appui au démarrage et accompagnement sur site si besoin,
– Evaluation intermédiaire hebdomadaire pour les immersions à vocation d’évaluation des compétences,
– Evaluation finale avec l’entreprise d’accueil et le salarié,
– Bilan de l’immersion, entretien final tripartite avec la SIAE employeur.

Précisions sur la grille d’évaluation utilisée avec l’entreprise d’accueil : Elle est individualisée en fonction des objectifs définis lors du premier entretien tripartite.

Pour les immersions « découverte », il s’agit un simple questionnaire de satisfaction avec des items relatifs à l’intégration dans le milieu professionnel et à la découverte du métier dans les conditions réelles d’exercice, accompagné d’une validation du projet professionnel par le salarié.

Pour les immersions « évaluation des compétences » : construction d’un tableau reprenant l’ensemble des compétences professionnelles attendues (cf. fiches ROME ou référentiels diplômes) et le niveau atteint (compétences non acquises, acquises partiellement, totalement acquises, initiative…) ainsi qu’une question ouverte permettant de recueillir les avis du salarié et de la structure d’accueil. La cartographie des compétences mise en place par la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut viendra bientôt enrichir ces évaluations.

Dans le cadre des réunions trimestrielles du réseau, un suivi des immersions est réalisé. Ces réunions ont également pour objectif d’aborder des thèmes en lien avec l’insertion par l’activité économique et de repérer les besoins engendrés sur le territoire suite à ces immersions.

Résultats obtenus : Les objectifs fixés avec les communautés d’agglomération étaient de mettre en place 40 immersions par an. Nous en avons réalisé 106 en 2013.

La plus-value dans le parcours :

– La mise en place administrative allégée par le chargé de projet du réseau optimisé,
– Lever les freins aujourd’hui plutôt qu’à la fin du contrat (mobilité, garde des enfants ; les immersions révèlent et traitent un certain nombre de difficultés à lever, qu’il est préférable de pouvoir travailler avant la sortie de la salariée du dispositif IAE),
– Constitution occasionnelle d’un réseau d’employeurs pour le salarié (opportunité),
– Confrontation avec le secteur privé,
– Une évaluation sérieuse avec la structure d’accueil et un retour vers l’employeur.

La plupart des immersions ont permis de valider ou d’infirmer un projet professionnel, ou d’évaluer des compétences en vue d’une entrée en formation qualifiante. Toutes ces immersions ont constitué une expérience supplémentaire précieuse dans des curriculum vitae encore peu alimentés.

Les immersions réalisées en 2013, quelques chiffres:

les_immersions_realisees_en_2013.pdf (184 téléchargements)

Les commentaires sont fermés.